Manucurist et Thea Jewelry redéfinissent l'amour

Et si le 14 février était aussi l’occasion de célébrer l’amour de soi et de ceux.celles que l’on admire? Manucurist a choisi de casser un peu les codes en mettant à l’honneur les cœurs, c’est vrai, mais aussi l’audace de chacun.e. A la clé de cette réflexion?
Une collection en édition limitée, née entre Manucurist et Thea Jewelry. Et si les entrepreneures s’entendent aussi bien, c’est aussi car elles ont entamé le même long voyage qu’est celui de la confiance puis de l’amour de soi pour réaliser leurs rêves.

Happy Valentines Day! Ce 14 février, nous en profitons pour nous faire du bien. Par là, on entend une sortie au restau, des sushis emmitouflé.es sous la couette, une sortie entre copains.es, en couple ou un bon livre en solo bien au chaud.

Pour fêter ce big self love et care day, Manucurist s’associe à la très sollicitée marque Thea Jewelry et dévoile une collaboration nail art cool, romantique et personnalisable. Yes, le set Flash De Toi se compose d’un vernis green Pomegranate (rouge grenade) et de 3 planches de stickers nail art signées Thea Jewelry. Ces petites merveilles, à coller sur nos ongles pour adresser des messages d’amour et d’encouragement à ceux.celles qui veulent les lire, sont déclinés dans l’alphabet Thea en or rose, blanc et jaune ainsi que dans une panoplie de symboles à associer avec notre rouge grenade parfait.
Un atelier fun, dédié à l’amour de soi ou des personnes qui rythment positivement nos vies, à organiser à la maison seul.e ou accompagné.e!

Et si cette collaboration entre Gaëlle Lebrat Personnaz, fondatrice de Manucurist, et Emilie Duchêne, à l’origine de Thea Jewelry, est née, c’est parce qu’elles partagent toutes les deux la même définition de l’équilibre. Pour entreprendre, se motiver, créer ou même juste se lever chaque matin, il faut croire en soi et surtout il faut s’aimer. Interview croisée de ces deux entrepreneures qui ont commencé par s’apprivoiser personnellement pour trouver la balance adéquate qui leur permettrait de se lancer.

Comment vos chemins se sont-ils croisés?

Gaëlle: Emilie m'a interviewée pour son compte Instagram #emilievousinspire. On ne se connaissait pas mais j’ai apprécié son approche directe et spontanée sur des sujets comme l'entreprenariat. Depuis cette rencontre, on ne s’est plus quittées! On a su s’amuser ensemble en prenant soin de ne pas trop se prendre au sérieux.

Émilie: J’ai eu un vrai coup de cœur en rencontrant virtuellement Gaelle sur ma chaîne Instagram. C’était un hasard à la base mais je voulais vraiment en savoir plus sur sa vision et son business. Là, je me suis retrouvée face à une femme que j’ai très vite aimée. Chouettes valeurs, généreuse, accessible, drôle… Elle aurait pu être belge!

Que pensez-vous d'apprendre à s’aimer pour ensuite se lancer et entreprendre avec autrui?

Gaëlle: Vaste question que l'acceptation de soi car, pour moi, elle est venue avec le temps. À presque 49 ans, je me sens beaucoup mieux dans mes baskets qu'à 20 ans. J'ai appris à me connaître et à m'accepter telle que je suis. Je crois qu’Emilie a été plus précoce que moi!

Émilie: Je dirais que je n’ai jamais vraiment rencontré ce souci de confiance jusqu’à mes 35 ans, j’étais même plutôt bien dans mes baskets. J’ai rencontré certaines complications les cinq années qui ont suivi: remise en confiance, doute, perte de considération. J’ai vraiment dû bosser sur ça et me reconstruire. Aujourd’hui, je me sens parfois fragile mais je suis en phase avec moi-même.

Femme, entrepreneur, maman… S’aimer c’est aussi se laisser craquer. Comment gérez-vous cela ?

Gaëlle: Je coche plutôt la case de l’intuition donc cela fait longtemps que je pratique… Le craquage normal! C’est une soupape pour moi, une façon de me laisser aller, de lâcher prise avec le stress, les tensions. Je craque souvent et ça me fait un bien fou!

Émilie: J'emmagasine beaucoup donc il faut me pousser très loin pour que je craque! Ma technique, quand je sens que cela va arriver, c’est de vraiment prendre du temps pour moi car je suis très fatiguée. Je pars quelques jours, je me laisse un break.

Comment faîtes-vous pour tout gérer?

Gaëlle: On fait comme on peut! Moi, j'applique la règle des 20/80: je ne peux pas tout faire donc je me concentre sur les priorités et j’avance. Il faut accepter de ne pas être parfaite car se déculpabiliser est la clé pour tenir tous les rôles.

Cette collaboration autour de la Saint-Valentin, comment la définiriez-vous?

Emilie: Très “nous”. Une Saint-Valentin pas cheesy mais vraiment cool et stylée. On célèbre ensemble un moment pour soi, on s’accorde du temps et on y pose un mantra, un mot ou un prénom qui nous fait du bien.

Si vous pouviez écrire un mot à vous-même avec ces jolis stickers. Quel serait-il ?

Gaëlle: Love
Émilie: Blessed

Et si vous pouviez vous partager à chacune une pensée encourageante, quelle serait-elle?

Gaëlle: Continue comme ça, tu fais bien.

Émilie: Tu es impressionnante, je suis fière de toi.

 

Le set Flash de Toi ⚡️❤️ est à découvrir ici!

 

Produits cités dans l'article

Sur le même sujet